Les bienfaits santé du Pollen

les bienfaits santé du pollen

Pendant des années, le pollen est resté dans l’ombre du miel…Cette époque est désormais révolue puisque ce super aliment fait de plus en plus parler de lui et au vu de ses nombreux bienfaits, on ne peut que s’en réjouir ! Alors, oui, le pollen est une petite pépite nutritive mais commençons par le commencement.

Le pollen qu’est-ce-que c’est?

C’est la semence mâle qui est produite par les étamines des fleurs. En butinant les fleurs pour récolter le nectar, les abeilles s’imprègnent de pollen. Etant très organisées, via des mouvements de pattes, elles vont rassembler le pollen en boules appelées « pelotes » sur leurs pattes arrière. Ensuite, les abeilles mélangent le pollen avec des enzymes, des levures et des ferments lactiques. De retour dans la ruche, elles traversent une grille placée à l’entrée et font alors tomber des pelotes dans un tiroir. C’est à ce moment-là qu’a lieu la récolte par l’apiculteur. Le pollen est très fragile, la récolte doit donc être régulière.
On trouve sur le marché différents types de pollen. – du pollen sec : est séché par ventilation chaude, après récolte, afin de lui retirer quasiment toute sa teneur en eau pour une meilleure conservation à température ambiante. En revanche, le pollen n’est pas thermostable et perd une grande part de sa qualité nutritionnelle à cause du chauffage. – Le pollen frais congelé: est riche en fibres, essentiellement des fibres insolubles qui représentent environ 50 % des AJR (Apports Journaliers Recommandés), ce qui en fait un allié de notre système intestinal (voir plus bas, le pollen de ciste). Le pollen frais contient des ferments lactiques qui renforcent notre microbiote. Le pollen frais a un très bon rapport potassium/sodium ce qui lui confère un fort potentiel alcalinisant, très utile contre la déminéralisation. Il est donc préférable de consommer le pollen frais qui a conservé toutes ses vertus. Il est justement congelé frais pour garder ses bienfaits intacts et se dégrade rapidement à l’air et à température ambiante.

Voici une petite synthèse de ce qui est dit plus haut:

La médecine traditionnelle chinoise utilise le pollen depuis très longtemps. Il est à noter que chaque origine florale confère au pollen des vertus distinctes. Cela signifie qu’en fonction du type de fleurs sur lesquelles a été prélevé le pollen, il aura une composition et des vertus différentes :

-Le pollen de châtaignier est le plus riche en antioxydants et protège ainsi les cellules du stress oxydatif. Il obtient d’ailleurs les meilleurs résultats au test ORAC (mesure globale de la capacité antioxydante) dans la catégorie pollens, fruits et légumes. Grâce à sa teneur en tryptophane et en vitamine B6, il est un grand protecteur du système nerveux et aide à réguler les humeurs et l’anxiété.

-Le pollen de saule est riche en antioxydants déterminants dans la santé de la rétine. Il est donc très intéressant pour les problèmes de vue et plus notamment en prévention de la DLMA et de la cataracte. Son action sur la santé des yeux n’est pas immédiate, il faut le consommer 2-3 mois pour en tirer ses
bienfaits. Grâce à sa teneur en vitamines B2, B3, B9 et C, il permet aussi de réduire la fatigue. Il est donc parfaitement adapté aux personnes de plus de 50 ans et/ou en quête de vitalité. Enfin, c’est aussi le compagnon des mamans ou des mamans en devenir : grâce à sa teneur exceptionnelle en vitamines du groupe B (et surtout en B9), il favorise l’ovulation mais aussi la lactation.

-Sa richesse en lactoferments et en antioxydants confère au pollen de ciste un rôle protecteur de la muqueuse intestinale. Environ 65% du système immunitaire est situé autour du système intestinal ; ainsi, en renforçant le microbiote et la muqueuse, il permet de stimuler les défenses immunitaires mais aussi une meilleure absorption des nutriments issus de l’alimentation. C’est un anti-inflammatoire intestinal, ce qui le rend très intéressant pour lutter contre les MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin). Selon une étude, ce pollen inhiberait les substances responsables de l’inflammation de la même manière que les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. En général, il est le chouchou des enfants car il a un goût plus sucré.

-La teneur exceptionnelle en rutine du pollen de bruyère contribue à une bonne micro-circulation. Il est recommandé pour favoriser la circulation cérébrale et pour améliorer notre capacité de mémorisation. Il convient donc aussi bien aux étudiants qu’aux personnes plus âgés. Grâce à sa richesse en minéraux alcalins, il est particulièrement efficace pour lutter contre les dérèglements de l’équilibre acidobasique. Sa teneur en fibres insolubles favorise le transit et limite la constipation.
-Le pollen d’aubépine a une grande teneur en fer, un oligoélément essentiel à la composition de l’hémoglobine et de la myoglobine. En revanche, le fer non-héminique (d’origine végétale) est moins bien absorbé que le fer héminique (d’origine animale). Or, il suffit d’apporter de la vitamine C au cours du même repas pour améliorer son absorption. La nature est bien faite puisque le pollen d’aubépine est très riche en vitamine C augmentant ainsi l’absorption du fer qu’il contient ! Le pollen d’aubépine est le plus riche des pollens en protéines végétales. En apportant tous les acides aminés essentiels, il s’inscrit parfaitement dans un mode de vie vegan.
Je viens de vous vanter les mérites du pollen mais c’est là que vous me dites que vous y êtes allergique… Ne vous inquiétez pas ! On ne parle pas du même type de pollen : les pollens récoltés par les abeilles ne provoquent pas de réactions allergiques (rhume des foins, larmoiement…) contrairement aux pollens des graminées transportés par le vent qui sont irritants pour les voies respiratoires. Par mesure de sécurité, les personnes très sensibles ont tout intérêt à tester en goûtant quelques grains de pollen pour vérifier s’il y a la moindre réaction. En cas d’inflammation de la muqueuse buccale, il est plus prudent de s’abstenir. Enfin, il est important de préciser que le pollen doit être bien mastiqué afin de profiter de toutes ses vertus. Quel que soit le type de pollen que vous choisirez, aucun ne présente d’effet secondaire ni d’effet d’accoutumance. Vous pouvez donc le consommer en cure sur plusieurs semaines d’affilée, idéalement en période d’intersaison.
J’aimerais conclure cet article sur le rôle primordial que jouent nos amies les abeilles dans l’écosystème : par leur action pollinisatrice, elles assurent plus de 70% de la biodiversité végétale, alors prenez-soin d’elles en supprimant les pesticides dans votre jardin, en installant des maisons à abeilles ou encore en mettant un contenant rempli d’eau lors des épisodes caniculaires. Achetez également des produits de la ruche de qualité ! Je terminerai par ce proverbe que j’aime tant « Nous avons deux planètes, la Terre et notre corps ; prenons soin d’eux !

FAQ

Comment conserver le pollen frais ?

Vous devez sûrement vous poser la question de sa conservation notamment lors d’une expédition par voie postale. Il faut savoir que le pollen ne gèle pas car il comporte très peu d’eau. La congélation est simplement un moyen de le conserver plus longtemps tout en maintenant sa fraîcheur et l’intégrité de ses propriétés nutritionnelles. Il peut donc être décongelé puis recongelé sans altération du produit. Néanmoins lorsqu’il est à température ambiante, il conserve ses propriétés environ une semaine, ensuite il risque de s’abîmer. Ce temps permet d’effectuer une commande en ligne avec livraison en 23 jours. A réception du produit, mettez-le immédiatement au congélateur et consommez-en une cuillère à soupe chaque matin.

Quand et comment devons-nous prendre le pollen frais ?

Il est préférable de le consommer au cours du petit déjeuner et de préférence avec des fruits (en salade ou en compote) afin de favoriser son assimilation et de profiter au maximum de ses qualités nutritives. Le pollen frais congelé contient des ferments lactiques et en prendre à distance des repas pourrait provoquer de légers désagréments (sensation de ballonnement).

La récolte du pollen est-elle vraiment inoffensive pour les abeilles ?

Tout au long du processus de récolte du pollen, tout est mis en œuvre pour respecter le produit et les abeilles. La récolte s’effectue grâce à des « trappes à pollen » : à l’entrée de la ruche, est installée une grille dont les trous font 5 mm de diamètre, permettant juste le passage d’une abeille (il y a aussi des trous plus larges pour laisser passer les mâles). Ainsi lorsque les abeilles rentrent à la ruche avec des pelotes de pollen, elles en feront forcément tomber. Un tiroir (récipient) est placé en-dessous pour le récupérer. Les prélèvements doivent être modérés pour que le couvain puisse se nourrir normalement. On comprend rapidement qu’un apiculteur a tout intérêt à limiter ses prélèvements!
Pour autant, afin de vous assurer d’avoir des produits de qualité et respectueux de l’environnement, je vous conseille d’acheter des marques de confiance telle que Pollenergie ou Ballot-Flurin.

Rédactrice: Karen Hayot @karen_hayot_nutrition

Source : Pollenergie.fr

Source visuel: Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *